Une espérance de vie plus longue grâce aux pesticides

Une déclaration surprenante à première vue mais qui prend tout son sens lorsqu’on y regarde de plus près: les produits phytosanitaires contribuent de manière significative à l’augmentation de l’espérance de vie.

par Redaktion

Dans le journal «Schweizer Bauer», Fritz Ruchti, agriculteur et député du Grand Conseil, souligne un effet peu discuté mais très important des produits phytosanitaires: aux quatre coins du monde, ils contribuent largement à l’augmentation de l’espérance de vie. Cela pourrait être encore plus important à l’avenir, compte tenu du réchauffement climatique.

Continuer à Lire

Suspension de la politique agricole 2022+: un pas dans la bonne direction

Les Conseils ont gelé toute décision future sur l’avenir de la politique agricole suisse. Le Parlement décide donc de reporter d’au moins plusieurs années la PA22+, qui ne visait qu’à poursuivre la politique des 20 dernières années.

par Redaktion

Après le Conseil des États, c’est désormais le Conseil national qui suspend le projet PA22+. Du point de vue de la communauté d’intérêts BauernUnternehmen, il s’agit d’un premier pas dans la bonne direction. En effet, le but n’est pas de poursuivre la politique déjà en place en la rendant plus verte, mais de prendre un nouveau départ. Il convient d’encourager davantage l’esprit d’entreprise et de réduire la bureaucratie.

Continuer à Lire

Détruire l’agriculture régionale et importer davantage

Communiqué de presse: Votation du 13 juin - 2x NON aux initiatives agricoles extrêmes

par Redaktion

La CI BauernUnternehmen rejette les deux initiatives agricoles extrêmes et lance sa propre campagne. Tant l’initiative pour l’eau potable que l’initiative pour l’interdiction des pesticides affaiblissent l’agriculture régionale. Les deux initiatives font reculer sensiblement la production et entraînent une diminution de l’offre en produits alimentaires de la région. Les produits suisses coûteraient immanquablement plus cher. Une acceptation de l’initiative pour l’eau potable entraînerait une augmentation des importations. Dans le cas de l’initiative pour l’interdiction des pesticides, il faudrait s’attendre à une hausse du tourisme d’achat et à une augmentation des importations d’aliments pour animaux.

Continuer à Lire

«La simplification de la politique agricole est indispensable»

Le célèbre économiste Mathias Binswanger plaide pour une politique agricole beaucoup moins bureaucratique, qui favorise davantage l’entrepreneuriat.

par Redaktion

En février, le rédacteur en chef de «die Grüne», Jürg Vollmer, a vivement critiqué la politique agricole PA22+. Selon lui, la paperasserie qu’elle engendre est un véritable tas de fumier. Aujourd’hui, le célèbre économiste suisse Mathias Binswanger le conforte dans ses propos. La politique agricole doit être entièrement repensée. Il appelle à une politique agricole limitée à quelques critères gérables et contraignants à plus long terme.

Continuer à Lire

«Wurst Case Scénario» pour les éleveurs de porcs

Les deux initiatives agricoles auraient des conséquences dramatiques sur la production agricole régionale. L’élevage est également touché dans une large mesure.

par Redaktion

Dans le journal «Schaffhauser Nachrichten», un éleveur de porcs met en garde contre les effets de l’«initiative pour l’eau potable» et de l’«initiative pour l’interdiction des pesticides». Sans l’achat d’aliments supplémentaires pour ses animaux, il devrait arrêter la production dans son exploitation.

Continuer à Lire

Chlorothalonil: l’office fédéral fait volte-face

En vertu d’une décision provisoire prise par le Tribunal administratif fédéral, l’OSAV ne peut plus désigner comme «pertinents» quatre produits de dégradation (métabolites) du fongicide chlorothalonil.

par Redaktion

L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) doit adapter ses informations sur le produit phytosanitaire «chlorothalonil». Il ne peut plus désigner quatre métabolites comme «pertinents sur le plan toxicologique» et donc potentiellement dangereux pour la santé.

Continuer à Lire

Les initiatives agricoles extrêmes sont présentées de manière incomplète

Communiqué de presse: le service de médiation réprimande la SRF pour sa présentation unilatérale des initiatives phytosanitaires

par Redaktion

Le service de médiation de la SSR soutient une plainte émise par le secrétaire de la communauté d’intérêts BauernUnternehmen. Dans une vidéo diffusée sur le site web de la SRF et sur les réseaux sociaux, les deux initiatives agricoles extrêmes sont présentées de manière incomplète et donc déformée.

Continuer à Lire

En finir avec la bureaucratie!

Jürg Vollmer, rédacteur en chef de «die grüne», critique sévèrement l’AP22+ dans le numéro du 26 janvier 2021. Et il fait mouche.

par Redaktion

L’AP22+ est la suite d’une politique qui a conduit à une lourdeur administrative et qui entrave la productivité des agriculteurs. La pause actuelle est l’occasion de repenser la politique agricole suisse. «La bureaucratie appartient au tas de fumier de l’histoire», pense Jürg Vollmer.

Continuer à Lire

«La politique agricole suisse actuelle est un modèle dépassé»

Le dernier numéro de «die Grüne» abordait le bien-fondé et le non-sens de l’AP22+. Le président de IG Bauern Unternehmen, Samuel Guggisberg, a également dit ce qu’il en pensait.

par Redaktion

Malheureusement, l’AP22+ ne fait que poursuivre la politique des vingt dernières années. Or, elle doit prendre une nouvelle direction. Il convient de promouvoir l’esprit d'entreprise et de réduire la bureaucratie. Les agriculteurs sont des producteurs de nourriture, pas des paysagistes. Le soutien financier qu’ils reçoivent devrait donc être destiné en premier lieu à la production de denrées alimentaires demandées sur le marché.

Continuer à Lire

Le bio dépend aussi des pesticides

Dans une lettre à la rédaction du «Schweizer Bauer» du 23 décembre 2020, l’agriculteur bio Stefan Krähenbühl réfute l’affirmation selon laquelle le bio produit sans pesticides.

par Redaktion

https://bauern-unternehmen.ch/aktuell-details-de/auch-bio-ist-auf-pestizide-angewiesen.html

Dans une interview accordée au «Schweizer Bauer» le 12 décembre 2020, Martin Bossard, responsable de la politique chez Bio Suisse, a affirmé que Bio Suisse renonce à l’utilisation des pesticides. Cette déclaration est manifestement fausse. L’agriculture biologique utilise elle aussi de nombreux pesticides. Beaucoup d’entre eux sont produits de manière synthétique.

Continuer à Lire